Le CREER a le mandat d’être un haut lieu scientifique d’enseignement, de recherche, d’innovation et de rayonnement. Grâce à ses activités, il est en mesure d’effectuer des synthèses larges et pluridisciplinaires conduisant à des connaissances nouvelles. Dans le but de mettre l’accent sur les couplages forts entre enseignement et recherche d’une part, disciplines théoriques et applications d’autre part, le CREER définit son orientation scientifique à partir de trois principaux champs d’activités complémentaires, à savoir les sciences, les technologies et les applications RF. Les principaux objectifs du CREER incluent :

  • La formation de personnel hautement qualifié (B.Sc., M.Sc., Ph.D., etc.) pour alimenter les besoins scientifiques et industriels du Québec.
  • Le développement d’une recherche de pointe pour générer de nouvelles connaissances et faire face aux nouveaux défis des technologies RF.
  • Le transfert des connaissances et technologies pour contribuer au développement économique, via le renforcement de la compétitivité des compagnies locales et la création d’entreprises (ScisWave, ISR Technologie et Photonova).
  •  Le rayonnement national et international à travers des publications etl’organisation de conférences, dans le but d’attirer et retenir les meilleurs talents et ainsi dynamiser les environnements académique et industriel du Québec.

Le CREER sert de catalyseur à l’atteinte de ces objectifs par le biais de :

  • Collaborations et synergies entre chercheurs multidisciplinaires ainsi qu’avec les acteurs des organismes publiques et de l’industrie.
  • Partage et optimisation des ressources matérielles et logicielles (simulateurs électromagnétiques et multiphysiques), ainsi que des services spécialisés.
  • Élaboration de demandes communes de subventions et de partenariat industriel.
  • Co-supervisions, échanges d’étudiants et mobilité du personnel technique.
  • Organisation d’ateliers, colloques et conférences (par exemple IEEE IMS 2012).

Le CREER œuvre dans un champ d’applications très complémentaires et connexes à celles couvertes par d’autres regroupements québécois, soit le SYTACom et le ReSMIQ. Plusieurs des applications considérées par ces centres ne pourraient se concrétiser sans l’apport essentiel des technologies RF.

objectifs